Des nouvelles des Grillons ou comment garder contact avec les autres.

Depuis le mercredi 12 mars, la vie des résidents à l’EHPAD Les Grillons  Grillons a quelque peu changé, en raison de la crise sanitaire du Covid-19. Pour respecter les mesures de confinement et éviter la propagation du virus, les résidents n’ont plus de visite des familles et restent dans leur chambre.

Dans ce contexte, comment garder le lien avec ses proches, le personnel et les autres résidents ?

Des rendez-vous par Skype avec les familles sont proposés aux résidents (par téléphone pour les familles qui n’ont pas internet). Ce sont des moments plein d’émotions. Lors de son premier appel, Christiane était bouleversée de revoir sa fille qui vit dans le Sud. Certains sont très amusés de se voir par écran interposé, d’autres trouvent cela bizarre. Mais tout le monde est heureux de pouvoir échanger avec ses proches.

Par ailleurs, le personnel passe régulièrement dans les chambres pour échanger avec les résidents. Et des animations individuelles ou par groupe de deux ou trois personnes sont organisées dans le respect des règles de sécurité sanitaire.

Les promenades au jardin se font seuls lorsque les résidents le peuvent encore, comme Hélène qui profite du soleil, ou encore comme Francine qui se fait accompagner par l’animatrice.

L’activité loto se fait maintenant par petit groupe de 4 résidents dans les étages en prenant soin  de désinfecter les jetons ainsi que les tables après chaque partie.

La gym douce, aussi très apprécieé des résidents, se tient en petit comité et se pratique avec ou sans ballon mais toujours avec le plaisir d’être ensemble, même si nous ne pouvons pas nous toucher.

« L’accordéoniste, Patrice DUFOURNET  qui intervient tous les 15 jours aux Grillons nous a envoyé un message vidéo pour nous dire qu’il ne nous oublie pas », témoigne Nana, l’animatrice. « Je suis passée de chambre en chambre pour montrer cette vidéo aux résidents. Ils ont été très heureux de cette attention et espèrent le revoir bientôt. Personne ne le sait, mais cela fait plaisir de voir qu’au-delà du partage musical mis en place par l’EHPAD, nous comptons vraiment pour lui. »

22 avril 2020